7 août 1960 - 7 aout 2009, cela fait 49 ans que notre belle patrie, la Côte d'Ivoire est indépendante!
D'emblée je voudrais souhaiter bonne fête nationale à toutes les Ivoiriennes et à tous les Ivoiriens ainsi qu'aux amis de la Côte d'Ivoire!
En ce jour de fête, j'étais au palais présidentiel pour assister à la cérémonie traditionnelle de prise d'armes et de décoration.
Comme fait majeur à retenir, ce beau discours du chef de l'Etat ivoirien invitant ses compatriotes à plus d'ardeur au travail et surtout à travailler et produire des vivres afin de nourrir la population.
Si l'on regarde de près l'actualité de cette année 2009, on s'aperçoit aisément de la fragilité des économies du sud. Ironie du sort, ou scandale économique, je ne saurais le qualifier, je n'ai jamais su pourquoi les pays du sud qui sont essentiellement agricoles sont toujours en train d'attendre l'aide internationale en matière de vivres. Est-ce la volonté politique qui manque ou est-ce la conséquence d'une mauvaise orientation de nos économies?
En ce 21è siècle, beaucoup de défis nous attendent, nous la jeunesse africaine. Parmi ces défis nous avons celui de l'autosuffisance alimentaire. En effet, comment un pays aussi riche en terres fertiles comme la Côte d'Ivoire qui jadis avait atteint l'autosuffisance alimentaire peut-elle se retrouver en 2009 avec une population dans les rues d'Abidjan pour protester contre la flambée des prix du riz sur le marché international? Question à laquelle je ne saurais répondre car la Côte d'Ivoire, c'est 322 462 km2 de terre cultivable, pourtant la population vit la misère dans les villes comme dans les campagnes. Les jeunes désertent les zones rurales pour envahir les pôles urbains dont ils gonflent inutilement la population.
En cette nouvelle heure qui s'élève sur la terre d'Eburnie, j'aimerais voir la jeunesse plus entreprenante dans ce pays. J'aimerais que les politiques élaborent de bons programmes de soutien et d'encadrement du secteur agricol en général et celui du vivrier en particulier.
Il nous faut aller à la culture intensive, à la mécanisation de notre agriculture car c'est nous tous qui en gagnerons. Plus de morts dans les manifestations de rues à Abidjan pour demander la baisse des prix des produits agricoles que nous pouvons produire. La Côte d'Ivoire n'a plus besoin de morts inutiles!

Bonne fête de l'indépendance à toutes et à tous!